Le dîner chrononutrition : légèreté est la règle d’or

Ne le prenez pas trop tard. Il vous empêcherait de dormir. Ce repas doit impérativement être léger.

Si vous voulez maigrir et mieux vous porter, vous devez absolument respecter ce principe. Comme vous n’avez pas une faim de loup après le goûter, ce sera chose facile.
« Les repas trop lourds et trop riches, écrit le Dr Marc Schwob, sont une habitude à perdre, les sucs digestifs et biliaires n’étant pas naturellement sécrétés à ce moment pour dégrader les graisses. »

Et que se passe-t-il alors ? On digère mal, on dort mal. Et parce qu’on métabolise peu, on stocke et on grossit.

D’autre part, si vous mangez beaucoup, l’insuline qui sera sécrétée ne distribuera pas les nutriments ingérés à l’intérieur des cellules. Le soir en effet, ses récepteurs présents dans les différents tissus de l’organisme sont très peu sensibles. Ils ne sont plus programmés pour capter le glucose et le répartir de manière à fournir de l’énergie.

Normal, puisque vous allez vous coucher vous n’avez pas besoin d’un gros apport énergétique. Résultat : au lieu de remplir sa fonction normale, l’insuline joue le rôle lipogène décrit plus haut. Ce qui n’est pas distribué dans les cellules musculaires ou dans le cerveau va directement dans les adipocytes.

Tout se conjugue donc pour un gros repas pris le soir vous fasse grossir. De plus, il vous prive d’une alliée de taille pour votre santé et votre ligne : l’hormone de croissance.

Le dîner doit préparer à un bon sommeil réparateur

Tout ce qui se digère facilement et ne risque pas de provoquer une hypersécrétion d’insuline. Le but n’est plus d’engranger de l’énergie, mais de préparer un bon sommeil réparateur. Les quantités seront réduites et il est essentiel d’écouter votre sensation de faim pour vous arrêter de manger dès qu’elle est apaisée.

Les oméga 3

Faisant partie des acides gras polyinsaturés, ce sont les nutriments à privilégier. En effet, pendant la nuit, ils seront incorporés aux membranes des cellules, favorisant la reconstruction de celles-ci.

Les parois cellulaires les plus concernées sont celles du tissu nerveux. Les oméga 3 sont plus facilement incorporés aux heures de sécrétion de l’hormone de croissance. Ils sont contenus directement dans les poissons gras.

Mais ils sont aussi fabriqués à partir d’un acide gras, appelé l’acide alpha-linolénique que l’on trouve dans certaines huiles (notamment celle de colza), dans le pourpier et dans la mâche.

Les protéines

Elles sont présentes dans les poissons gras. Mais comme vous n’avez certainement envie d’en manger tous les soirs (ce qui d’ailleurs n’est pas conseillé), vous les trouverez dans les viandes maigres ou dans les yaourts.

La quantité de protéines sera cependant moins importante que celles consommées le midi. Et ce seront des protéines à chaîne courte, plus facile à digérer.

Les fibres

Elles facilitent le transit intestinal et piègent les molécules de cholestérol. La plupart des légumes en contiennent et se digèrent facilement. De plus ils fournissent des vitamines. Les fruits à faible index glycémique peuvent être consommés le soir sans inconvénient.