Les collations du régime chrononutrition

Voici en effet l’heure des petites gourmandises. Ne loupez pas le goûter.

On pourrait croire qu’il est seulement réservé aux enfants, mais les adultes en tirent tout autant profit. A condition de bien respecter leur horloge biologique. Il ne s’agit pas de le prendre à 16 h pile parce que c’est l’heure « traditionnelle », mais d’écouter votre guide interne.

Il se signale tout simplement par la sensation de faim, souvent accompagné d’un petit coup de fatigue. Vos batteries ont besoin d’être rechargées. Ces sensations se produisent environ 5 heures après le déjeuner. Mais c’est à vous de les déterminer.

Il ne faut pas confondre goûter et grignotage. Prenez le temps de vous attabler. Ce n’est pas un en-cas pris sur le pouce en mangeant ce qui vous tombe sous la main. Comme les autres repas, le goûter se prépare et répond à des critères précis. Il est à la fois coupe-faim et défatiguant.

Enfin le goût sucré

A cet instant de la journée, la sécrétion de glucane est suivie par un petit pic d’insuline. Vous pouvez vous permettre sans dommage ce qui jusque-là vous a peut-être manqué : les petites gâteries. A commencer par le chocolat.

Mais vous avez droit aussi à la confiture, à la crème de marrons, aux pâtes de fruits et autres douceurs de votre choix. Pris au goûter ils ne vous feront pas prendre de poids (évidemment si vous n’en abusez pas, tout excès est nocif). Bien entendu, et pour les vitamines et les antioxydants qu’ils procurent, il est fort conseillé de manger des fruits.

Accompagné de graisses végétales

Pour que les sucres que vous allez savourer ne provoque pas une réaction d’hypoglycémie, il faut leur adjoindre des graisses. Mais ce n’est plus du tout le moment des acides gras saturés (contenus, rappelons le dans les aliments d’origine animale).

Ces graisses non saturées vous les trouverez dans les graines (noix, noisettes, pistaches, cacahuètes). Elles sont aussi présentes dans le chocolat.

Ce qu’il ne faut pas manger

Ce n’est plus du tout le temps du fromage, ni des charcuteries. Bannissez le sandwich saucisson-beurre. Vos rythmes biologiques ne se prêtent pas à ce genre de goûter.

Si le sucré vous est autorisé, n’oubliez pas que le mélange acides gras saturés-sucres rapides ne convient toujours pas. Même à cette heure de plus grande permissivité pour les sucres à
IG élevé. Alors toujours pas (sauf exceptionnellement) de gâteau à la crème ni de viennoiserie.

Mais vous avez tellement d’autres choix à votre disposition qu’il vous sera facile de vous faire une raison.